L'abbaye

Bible

Nouvelle édition 2014 en grands caractères

Une présentation originale et renouvelée de la Bible de Maredsous. De lecture aisée, avec des caractères très lisibles, elle reprend les notes pastorales de la Bible Pastorale sous forme de petites introductions aux différents passages bibliques. La traduction, étudiée pour une lecture publique claire et fluide, reste très largement celle du P. ­Passelecq telle que revue en 1968 et plusieurs fois corrigée.

Disponible aux éditions Fidélité (voir la fiche détaillée)

17 × 24 cm • 1980 p. • 2 coul.
Couverture : Souple
Reliure : Cousue
ISBN : 978-2-87356-608-1
EAN : 9782873566081

Une édition en livre électronique est à paraître prochainement.

La Bible à Maredsous

Appuyée sur une longue tradition monastique dont la prière liturgique est le pain quotidien, la lecture de la Bible est au cœur de toute vie chrétienne et donc d'une vie bénédictine authentique.

L'étude et la diffusion de la Bible ont été un souci permanent de la Communauté de Maredsous depuis le Missel des Fidèles de Dom Gérard van Caloen (1882) ou la publication des prédications du Bienheureux Columba Marmion étonnement nourries de l'Écriture Sainte pour son époque (1917-1923).

La recherche scientifique a bénéficié des travaux des PP. De Bruyne (révision de la Vulgate), Duesberg (Les Scribes inspirés), Fransen (Florus de Lyon) et Bogaert (professeur d'exégèse de l'Ancien Testament à l'Université Catholique de Louvain).

Quant au mouvement biblique catholique après l'encyclique Divino afflante (1943), il a été fortement stimulé par le rayonnement des travaux de diffusion de la Bible auprès du monde chrétien francophone à travers la publication de la Bible de Maredsous (1950) par Dom Paul (Georges) Passelecq ainsi que par les publications de Dom Célestin (Paul) Charlier: La lecture chrétienne de la Bible (1950) et la revue et collection Bible et Vie Chrétienne (1952-1972).

Après une édition révisée de la Bible de Maredsous (1968), cette tradition s'est poursuivie par l'application de l'informatique aux travaux bibliques à partir de 1971, avec la publication de la Table Pastorale de la Bible (1974) et la création du Centre Informatique et Bible sous la direction de Dom R.-Ferdinand Poswick (1979).

Parmi les réalisations bibliques les plus importantes d'Informatique & Bible, il faut citer:

  • la Concordance de la Bible de Jérusalem (1979)
  • la réédition du Dictionnaire Encyclopédique de la Bible (1987)
  • la collection Bible et Vie Chrétienne, nouvelle série (1987)
  • la collection Fils d'Abraham (1987)
  • le collectif d'études sur Les Bibles en français (1991)
  • la Concordance de la T.O.B. (avec référence à l'hébreu et au grec, 1993)
  • la nouvelle édition de la Bible de Maredsous sous le titre Bible Pastorale (1997)
  • la Bible Pastorale de Maredsous (2004) et le Dictionnaire Encyclopédique de la Bible (2009), accessibles gratuitement à travers Internet (www.knowhowsphere.net).
  • la Bible de Maredsous (2014) en grands caractères

De 2007 à 2014, la Maison des Écritures à Maredsous a présenté l'historique des travaux informatiques appliqués principalement à la Bible et proposé différentes expositions sur la Bible.

En décembre 2013, le fonds biblique et informatique créé et géré par l'ASBL Informatique & Bible a été donnée au Fonds Informatique Pionnière en Belgique – Baanbrekende Informatika in België de la Fondation Roi Baudouin. À l'automne 2014, ce patrimoine a été confié par la Fondation Roi Baudouin au Numerical Artefacts Museum - Informatique Pionnière (NAM-IP), ASBL sise au 292A  rue Henri Blès à Salzinnes (B-5000Namur) en vue d'en assurer la conservation et la mise en valeur muséales.

Informatique & Bible et la Maison des Écritures ont cessé leurs activités au 31 décembre 2014 et l'ASBL Informatique & Bible a fait l'objet d'une dissolution volontaire au 17 mars 2015.

Les bases de données bibliques créées et distribuées par Informatique & Bible sont toujours accessibles sur le site Web www.knowhowsphere.net. 

Les informations concernant Informatique & Bible tel que rassemblées de 1997 à 2014 dans le site Web  www.cibmaredsous.be restent également accessibles sous cette adresse.